samedi 16 octobre 2021

Pourquoi aller à l'Eglise ?

 


Un jeune homme a demandé un jour à un staretz : "Pourquoi devrais-je aller à l'Eglise si j'ai Dieu dans mon âme ? "

L'aîné lui répondit : "Vous savez quoi, dans votre âme, vous avez l'obscurité, la pourriture, la saleté, mais pas Dieu. Et vous n'allez pas au temple à cause de votre paresse et de votre inactivité spirituelles, mais à cause de votre refus de vous débarrasser de ces maladies et d'autres maladies de l'âme. Nous allons à l'Eglise comme à l'hôpital. Essayez de vous dire que vous avez un médecin dans votre âme. Prenez un rhume et essayez d'être guéri dans votre âme, puis quand vous serez guéri, essayez d'aller travailler dans votre âme, d'être payé pour votre travail, d'aller acheter de la nourriture dans votre âme, de dîner dans votre âme, d'aller vous coucher dans votre âme, puis le matin, de vous lever et d'aller travailler à nouveau dans votre âme. Voyez comment tout cela se présente dans votre âme. Voyez comment tout cela se présente dans votre âme.

Dieu est dans votre âme lorsque vous êtes prêt à le recevoir. Après tout, un tel état, lorsque Dieu est dans l'âme, est l'idéal le plus élevé de la vie spirituelle d'un chrétien, atteint à la suite de nombreux exploits spirituels. 


lundi 11 octobre 2021

Le Jeu Jonathan Galindo, où le démon sur Internet...

 


Psychologues et autres experts, à l'occasion du nouveau dark game "Jonathan Galindo", qui piège les enfants et les conduit progressivement au suicide, alertent les parents sur les signes qui devraient les inquiéter, afin de comprendre si leurs enfants sont en danger.. Selon la psychologue grecque Penelope Melidou, il y a des changements spécifiques dans le comportement des enfants, que les parents doivent garder à l'esprit, sur les enfants victimes d'Internet.

"Chaque enfant qui passe du temps en ligne peut afficher des comportements différents. Parfois, ils sont intenses et bruyants et vont mobiliser les parents, et d'autres fois, l'enfant peut imaginer des manières et des comportements qui peuvent sembler "normaux" et ne pas éveiller les soupçons, a noté la psychologue."

Les signes inquiétants dont le parent doit être conscient : 

  • Les débordements intenses tels que l'opposition et l'agressivité à l'écoute des limites de la navigation sur Internet, sont un signe plutôt inquiétant.
  • Les fortes réactions aux discussions sur Internet et les dangers qu'il cache, ainsi que leur forte contestation, devraient inquiéter les parents.
  • La peur, les secousses soudaines et le fort besoin d'intimité de l'enfant, les moments qu'il passe sur Internet en sont un autre signe.
  • .Changements dans la routine de l'enfant. Par exemple, il faut être prudent si les enfants néglient leurs devoirs ou montrent des changements dans leur sommeil et leur alimentation, tout en montrant en même temps un intérêt accru de manière alarmante pour Internet.
  • Changements dans l'humeur émotionnelle de l'enfant. Les enfants qui se livrent à de tels jeux ont tendance à ressentir une anxiété et une peur intenses, de peur qu'ils ne les découvrent, un stress intense, mais aussi la pression de ce qu'on leur demande (par les responsables du jeu) de faire.
Comme l'a expliqué Madame Melidou, les enfants impliqués dans de tels jeux sombres en ligne, partagent des caractéristiques communes : "Il s'agit d'un profil spécifique d'enfants, qui recherchent la compréhension, l'acceptation, l'affection, les soins. Ils ont besoin d'espace et de temps, ce qu'ils obtiennent à travers ce jeu. De plus, ils ont des difficultés dans les contacts interpersonnels, et ont un grand besoin de se sentir appartenir à un groupe. En général, ils se caractérisent par une faible estime de soi et une faible confiance en soi."

Pour cette raison, selon le psychologue, un rôle crucial pour empêcher un enfant de s'impliquer dans de tels jeux est la communication avec l'enfant. Et si les parents constatent des signes alarmants qu'ils ne peuvent gérer, ils doivent se tourner vers un spécialiste, psychologue ou pédopsychiatre, afin de bénéficier d'une aide personnalisée.

Moscou : Un enfant retrouve la vue lors d'un baptême !


Un enfant aveugle a recouvré la vue lors du sacrement du baptême célébré par le prêtre Georgy Maksimov à Moscou. Le garçon a été amené dans la capitale pour subir une opération des yeux. Le prêtre a publié sur le réseau social Facebook une photo du garçon avec lequel le miracle s'est produit, qui est rapidement devenue virale.

Georgy Maksimov, un ecclésiastique de l'Eglise Saint Serge de Radonezh à Businovo, à Moscou, a raconté l'histoire d'un enfant qui avait recouvré la vue lors du sacrement du baptême.

Il a déclaré que le garçon aveugle de quatre ans et demi et sa mère, étaient venus dans la capitale pour subir une opération des yeux afin de lui rendre la vue. Avant l'opération, la mère de l'enfant a décidé de le faire baptiser.

"Lorsque j'ai commencé le baptême, je me suis dit, ne serait-il pas agréable que le Seigneur donne la vue à cet enfant dès maintenant, lors du baptême ?, c'est arrivé par exemple, avec l'Apôtre Paul et le prince Vladimir", a déclaré le prêtre sur sa page Facebook.

Il admet qu'il ne s'attendait pas à un miracle, comprenant que le Seigneur sait mieux qui guérir, quand et comment, et dit que "juste une pensée a passé, c'est tout". Mais quand après après le baptême, le garçon a été remis au parrain, il a soudain dit : "Je vois ! " témoigne le prêtre.

"Honnêtement, je ne sais pas comment commenter cela. L'enfant sera, bien entendu, toujours emmené à l'hôpital et examiné par les médecins. Peut-être a-t-il encore besoin d'une opération, je ne le sais pas. Mais ce qui s'est passé lors du baptême, je le décris", dit le missionnaire orthodoxe.

Les gens sur les réseaux sociaux ont promis de prier pour le bébé, baptisé du nom de Sergiy, et sa mère Natalia, et de louer Dieu.

Extrait de https://www.facebook.com/search/top/?q=amis%20du%20monast%C3%A8re%20sainte%20elisabeth

dimanche 10 octobre 2021

Le Coran imprécis et indécis, et les Hadîths... inapplicables ?

 


Un enseignement pédagogique exceptionnel, précis, bien argumenté,
compréhensible, simple mais fort, à propos du Coran imprécis et indécis,
et à propos des hadîths authentiques (qui ont un degré de recevabilité maximale),
mais qui sont inapplicables ? 

Miracles de Noël

 



Depuis mon enfance, j'ai beaucoup souffert de la mauvaise santé. Quand j'ai grandi, les médecins disaient que je n'aurais jamais d'enfants. Donc n'espérais rien. La veille de Noël 1992, le soir, je suis allé me ​​promener dans la ville avec un ami. En marchant, j'ai vu de la neige, des congères et le scintillement des étoiles autour de moi. Tout autour n'était qu'une pureté immaculée et un calme extraordinaire.

Et soudain, au milieu de toute cette beauté, j'entendis une voix dans mon âme qui venait d'en haut : « Ton enfant t'attend ! J'étais abasourdi. Et deux mois plus tard, j'ai rencontré mon futur mari. Nous nous sommes mariés à l'église et Dieu nous a accordé deux enfants. C'est mon vrai miracle de la Nativité ! Gloire à Dieu!

***

Nathalie

« La veille de Noël, je suis venu à l'église avec mes enfants, tout en larmes à cause du manque d'argent et du froid »

J'ai divorcé de mon mari qui était toxicomane. Je ne vais pas décrire ma vie – c'est clair comme ça… J'ai travaillé comme institutrice de maternelle et je me suis occupée de deux de mes fils et de ma mère. Je manquais d'argent et je me suis endettée. J'étais épuisée et épuisée...

Puis, la veille de Noël, je suis venue à l'église avec les enfants, tout en larmes à cause de mon manque d'argent et du froid. J'ai demandé : « Seigneur, envoie-moi un mari pour m'aider à élever mes enfants, car c'est si difficile de le faire tout seul ! »

Ainsi j'ai prié avec ferveur. Quelque temps plus tard, j'ai rencontré un homme étranger, je l'ai épousé et j'ai déménagé à l'étranger. Et mon nouveau mari m'a aidé à élever mes fils ; J'en suis venu à croire en Dieu et maintenant je vais à l'église. Dieu nous a aussi envoyé une fille qui a maintenant onze ans. C'est un vrai miracle !!! Joyeux Noël!!!

***

Svetlana

« La veille de Noël, j'allais au travail »

Je devais travailler de nuit le jour de la Nativité. Nous allions fêter la Nativité la nuit. Mais cette fois, je devais être au travail. Le soir, je me suis approché de l'icône du Christ et j'ai demandé: "Seigneur, suis-je vraiment un si pécheur et je t'ai tellement offensé que tu ne m'invites pas à ton anniversaire?" J'étais très vexé.

La veille de Noël, j'étais sur le point d'aller travailler lorsqu'une fille de l'équipe précédente m'a appelé et m'a dit que mon service était annulé parce que le travail était terminé. Nous avons célébré la Nativité du Christ à l'église. Gloire à Dieu!!! Joyeux Noël à venir !!!